Infirmier
0

Interrogations à propos de l’ infirmier du XXIe siècle

La 4e partie du du mémoire de William Friconneau. Les précédents articles : 1/ Le numérique dans le quotidien de l’infirmier et 2/Du papier à la souris : l’évolution du poste de travail infirmier, 3/ Derrière le quotidien numérique de l’infirmier

soin infirmier

Le développement de ce cadre théorique autour du numérique dans les soins infirmiers amène à quelques hypothèses et interrogations qu’il conviendra d’expérimenter :

Les infirmiers ne sont pas suffisamment formés ou préparés à l’utilisation des technologies dans les soins.

  • Les infirmiers ont-ils conscience de l’imprégnation numérique de leur environnement professionnel et de leur dépendance à ces outils ?
  • La culture du numérique dans la culture des soins infirmiers est primitive, sous- investie par la profession, menant à une sous-évaluation du potentiel des technologies et une méfiance envers les systèmes d’information dans les soins. Elle est tout à la fois le résultat de la pénétration de notre culture actuelle, numérique, des différences individuelles entre les soignants face à cette culture et de la confrontation de celle-ci avec la culture « de l’essentiel » des soins. De fait, cette culture primitive a ses manques, qui ont des conséquences (évènements indésirables lié à un dysfonctionnement du système ou à sa mauvaise utilisation, besoins importants de formation et d’information, retard de mise en place de systèmes …) sur le patient et les soignants (difficultés d’adaptation, rupture de confidentialité, …).
  • L’infirmier du XXIe siècle doit-il développer une compétence numérique infirmière pour s’adapter à ce champ technique à la fois si éloigné de lui culturellement et si proche quotidiennement ?
  • En quoi les infirmiers doivent-ils individuellement s’acculturer au numérique ?
  • En quoi la culture du numérique à l’hôpital est-elle différente de notre culture à l’ère du numérique ?
  • Une compétence numérique infirmière est-elle concevable devant la multitude de logiciels que l’infirmier peut rencontrer ?
  • En quoi la normalisation des pratiques et l’unification de la norme de l’information permettra-t-elle la réalisation du potentiel d’amélioration de la qualité des soins ?
  • En quoi la prise de conscience d’une culture du numérique dans les soins infirmiers est-elle une étape nécessaire à l’amélioration de la qualité des prises en charge ?
  • En quoi l’informatisation des soins infirmiers influe-t-il sur la relation soignant-soigné ?
  • En quoi l’informatisation des soins infirmiers influe-t-il sur la perception de la hiérarchie et l’observance des protocoles / normes ?

J’ai choisi d’expérimenter l’hypothèse de recherche suivante :

Les représentations des technologies dans les soins conditionnent l’utilisation et l’appropriation des systèmes d’information par les infirmiers au quotidien.

A suivre !

Source photo : anfh.fr

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Infirmier - J'ai réalisé mon mémoire de fin d'étude IDE sur le sujet du numérique dans le quotidien infirmier (plutôt hospitalier), avec pour résumer un axe culturel (culture soignante et culture numérique) et un état des lieux sur le principe souvent trop pauvre des solutions numériques proposées dans les hôpitaux.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page