AI
3

Dr Loïc Etienne – Medvir BewellConnect : le monde de demain

La semaine dernière se tenait le CES de Las Vegas. Le must de la haute technologie en matière d’électronique et d’informatique. Des halls d’exposition grands comme des aéroports. Des lumières à perte de vue. Tout cela grouillait de gens venus du monde entier. Impressionnant !  Les stands foisonnaient de produits nouveaux, d’inventions étonnantes, fabriqués aussi bien par des grands groupes que par de petites sociétés ou de PME déjà confirmées.

On y a senti que le monde de demain se construisait devant nos yeux. « Internet of me », l’individu au centre de services, d’objets et d’applications destinés à améliorer son confort, son bien-être, sa santé. « IoT », acronyme de « Internet of Things« , ce que l’on appelle aussi le Web 4.0, l’internet des objets qui communiquent entre eux, H2D2H (Human to device to human), tous ces mots étranges balisent ce que sera notre futur !

Je n’imaginais pas que cela irait aussi vite quand, en 2010 j’avais commencé à réfléchir à la façon dont se structureraient ces mondes 2.0, 3.0, 4.0.

Ce monde des objets intelligents est fascinant : ils mesurent, voient, entendent, comprennent, ils deviennent peu à peu nos futurs yeux et oreilles, et même la prolongation de notre intelligence !

Ce monde peut inquiéter aussi, comme les machines à vapeur en leur temps, car ces objets peuvent communiquer entre eux (Internet of Things), échanger des informations, et tout ceci bientôt sans que nous contrôlions ce qu’ils voient, ce qu’ils font ou ce qu’ils décident. Mais les progrès qu’ils vont apporter sont considérables, tant dans le domaine de la communication, des transports, des loisirs, que surtout celui de la santé.

Medvir bewell

Le premier médecin virtuel

C’est pour cela que je suis venu ici dans cet extravagance de lumières, de sons et dans cette démesure technologique, pour présenter l’aboutissement d’années de travail, le premier médecin virtuel sur Smartphone !

Ce médecin virtuel dont j’ai déjà présenté les tenants et aboutissants depuis plusieurs années, (l’un des articles ici) est intégré dans l’application Bewell Check-up qui utilise mon système expert MEDVIR.

Pour l’instant c’est une application mobile qui peut par un simple interrogatoire répertorier les symptômes de la personne, et à la suite d’un raisonnement médical, demander que soient réalisées des mesures : pouls tension, température, glycémie….

La conjonction de la pensée de MEDVIR combinée aux données des objets connectés de la société Visiomed, permet à Bewell Check-up® d’évaluer les diagnostics possibles, ainsi que la gravité du problème, la conduite à tenir, et les médicaments d’automédication éventuels. On voit l’intérêt entre autre pour le triage des urgences, ce qui permettrait à grande échelle de diminuer l’encombrement des urgences pour de la bobologie. (Article et reportage au 20h de France2 en cliquant ici)

Mais ce médecin virtuel peut fonctionner à l’envers : la détection par les objets connectés d’une mesure anormale va déclencher l’interrogatoire MEDVIR et enquêter sur les symptômes de la personne pour aboutir à une décision.

On voit l’intérêt pour la surveillance des pathologies chroniques comme le diabète ou l’hypertension artérielle.

bewell checkup

Il ne remplace pas le médecin réel, (article ici) car il faudra toujours un chirurgien pour opérer, un médecin pour prescrire, et un soignant pour apporter l’empathie propre à la médecine.

Il est là pour rassurer quand c’est possible et alerter quand c’est nécessaire. Il est surtout une aide au quotidien en prélude à une consultation future.

Et demain…
.

  • Dans les semaines qui viennent, ce médecin virtuel va parler avec une voix naturelle et comprendre certains mots, à la fois en français et en anglais.
  • Plus tard, le nombre de ses capteurs va augmenter et grâce à ses retours d’expérience, MEDVIR va devenir de plus en plus intelligent.
  • Ce médecin bilingue va bientôt apprendre d’autres langues et gagner d’autres continents. Il va se sophistiquer aussi, acquérir la capacité de mesurer les émotions de l’utilisateur et d’adapter ses questions en fonction de cet état émotionnel.

Alors au milieu de cet océan de lumière et de bruit, je regarde cet embryon de médecin virtuel auquel j’ai longtemps rêvé, et je me dis que peut-être dans un avenir très proche, il pourra dans des lieux où il n’y a ni lumière ni bruit, mais le seul et effrayant désert médical, apporter un peu de santé et de bien-être.

Retrouvez tous les articles du Dr Loïc Etienne sur son blog ; http://www.zeblogsante.com/

Dernière minute ! Suite au CES2016, après les Etats-Unis, l’Afrique du Sud et le Moyen-Orient, le marché chinois s’ouvre à Visiomed-BewellConnect / Medical Intelligence Service

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Médecin urgentiste, expert en automédication et en télémédecine. Pdt fondateur de MIS Medical Intelligence Service - #santé 3.0 et #médecine 3.0

Il y a 3 commentaires

  • […] solides avec des entrepreneurs fiables et innovants dont le Dr Loïc Etienne, fondateur de MIS, Médical Intelligence Service qui a apporté la partie intelligence artificielle au premier […]

  • […] de Casablanca au Maroc, elle commence à s’exporter au Québec et au Mexique. Elle a pour nom MEDVIR (pour Médecine Virtuelle), elle envisage plus de 700 diagnostics dont 350 en urgence, évalue la […]

  • […] aux humains et qui contextualisent ces données en interrogeant le patient (comme le système MEDVIR dans e-docteur.com ou Bewell checkup), la machine est désormais présente au sein de la relation […]

  • Laisser un commentaire

    Un avis ?
    Laissez un commentaire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Retourner en haut de page