Diabète
0

Et si les MSP devenaient des centres de dépistage de la rétinopathie diabétique ?

Et si les MSP devenaient des centres de dépistage de la rétinopathie diabétique ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre des personnes atteintes de diabète dans le monde a quadruplé entre 1980 et 2014, passant à 422 millions. La France n’échappe pas à ce fléau, avec plus de 3,3 millions de personnes traitées pour un diabète (Institut de veille sanitaire – chiffres de 2015).

Méconnue par rapport à d’autres complications du diabète, la rétinopathie diabétique toucherait un million de personnes en France. Cette maladie de la rétine, qui s’installe imperceptiblement et sans douleur, est devenue la première cause de cécité chez les moins de 50 ans.

En cause, un dépistage insuffisant :

« Un patient sur deux seulement réalise un examen du fond d’œil régulièrement. Pourtant, cette prévention régulière est la seule façon de détecter une rétinopathie diabétique à un stade précoce et de limiter son évolution pour garder la vue », explique le Dr Pierre Manoli, ophtalmologiste au CHU de Saint-Etienne.

Le problème, c’est que selon les régions, avoir un rendez-vous chez un ophtalmologiste n’est pas toujours facile…

« Cette difficulté d’accès aux soins ophtalmologiques est une réalité pour beaucoup de patients sur notre secteur », explique le Dr Fortané, médecin généraliste à la Maison de santé de Montreynaud, à Saint-Etienne.

A la recherche d’une solution pour améliorer le suivi ophtalmologique des diabétiques, la MSP s’est lancée dans le dépistage de la rétinopathie diabétique par télémédecine. Chaque semaine, sur prescription médicale, une orthoptiste dépiste les patients : elle réalise les photographies de fonds d’œil et les examens sont interprétés en différé par des ophtalmologistes lecteurs via une solution de télémédecine sécurisée.

Le patient et son médecin traitant reçoivent le compte-rendu d’examen dans les 7 jours.

« Tout le monde est gagnant lorsque la MSP devient centre de dépistage. Le patient, car il a un rendez-vous rapidement et ses examens sont pris en charge par la sécurité sociale. L’ophtalmologiste, car en allégeant ses consultations de dépistage, il peut se concentrer sur du suivi médical, réduire les délais voire prendre de nouveaux patients. Il peut aussi choisir d’être le centre référent du secteur, qui recevra les patients dépistés positifs si besoin. L’orthoptiste, car cela lui permet de diversifier son activité et de bénéficier du dynamisme de la MSP. Et enfin la MSP, qui joue pleinement son rôle d’acteur de santé du territoire », précise le Dr Fortané.

Pour monter cette offre de soins en phase avec son projet d’établissement, la MSP de Montreynaud a confié son projet à e-ophtalmo.

« Ils ont clarifié avec nous nos besoins puis ils se sont chargés de tout : ils nous ont fait bénéficier de conditions négociées pour l’acquisition du rétinographe (financé par la MSP via son forfait structure), ils nous ont mis en relation avec l’orthoptiste qui vient dépister au sein de la MSP, ils ont mis en place les contrats nécessaires pour exercer en conformité avec la réglementation… bref, une solution clef en main, très adaptée aux MSP », précise le Dr Fortané.

Et Sophie Chappuis, dirigeante d’e-ophtalmo, de préciser :

« Nous cherchons vraiment à mettre la télé-ophtalmologie au service des professionnels, pour faire émerger de nouvelles solutions de coopération au sein des territoires. Pour toutes les MSP qui souhaitent améliorer l’accès aux soins ophtalmologiques, nous mettons en place la configuration qui leur est la plus adaptée »

En savoir plus : e-ophtalmo.com

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page