Pharmacie
0

Satispharma : un dispositif connecté pour étudier les attentes des patients-clients

En pharmacie, un dispositif connecté pour étudier les attentes des patients-clients

Un partenariat entre le CRIEF (Centre de Recherche sur l’Intégration Economique et Financière) de l’Université de Poitiers et Satispharma a été conclu, pour étudier à l’échelle nationale les attentes des patients-clients vis-à-vis de leur pharmacie.

©AmelieLaurin-8177_1200x628

Satispharma va fournir les données anonymisées qui sont recueillies au cours de ses études de satisfaction, aux chercheurs du CRIEF pour qu’ils puissent les  analyser.

Une grande étude nationale

Liliane Bonnal, professeur, et Xavier Moinier, Maître de Conférences de la faculté de Sciences économiques de Poitiers, ont déjà travaillé sur les facteurs de la satisfaction clients en pharmacie. Ils ont notamment publié une étude (1) mettant en avant qu’en pharmacie les Français se comportent plus comme des clients que comme des consommateurs.

Ce partenariat va leur permettre de développer encore leurs recherches.

« L’accès direct aux points de vente permettra de collecter des informations utiles à la compréhension des comportements de consommation des usagers d’officines» selon Xavier Moinier.

Pour Satispharma, le partenariat est en droite ligne avec sa mission dédiée à l’optimisation de la prise en charge des patients en pharmacie.

« C’est une opportunité d’exploiter cette grande quantité de données collectées dans les pharmacies françaises. Les résultats vont bénéficier à tous les pharmaciens, qui auront ainsi une analyse à l’échelle nationale, et aux patients-clients qui de ce fait verront leurs attentes de mieux en mieux satisfaites par leur pharmacien», selon Olivier Berthélemy, fondateur de Satispharma.

L’application Satispharma pour collecter les données. 

La collecte des données se fera dans toutes les pharmacies menant leur étude de satisfaction avec l’application Satispharma.

Satispharma-iPad-Air_1200x628

Disponible dans l’AppStore, elle permet aux pharmaciens d’interroger les patients-clients au comptoir ou dans l’espace de vente, sur iPad.

« Proposer un questionnaire aussi fluide sur tablette a été parfaitement accepté par nos patients, nos clients. L’outil, moderne et dynamique, nous a permis d’interroger un grand nombre d’entre eux. Et surtout, nous avons pu nous appuyer sur des résultats qui ont débouché sur des mesures concrètes, qui seront mises en place au trimestre suivant et communiquées aux clients. » cite Jean-Christophe Mercier, titulaire de la Pharmacie Mercier à Montereau-Fault-Yonne et qui a sondé plus de 700 de ses clients en un mois.

A l’issue de chaque étude de satisfaction, un rapport détaillé est remis gratuitement, présentant les résultats de la pharmacie comparés à la moyenne nationale.

Améliorer la prise en charge

Aujourd’hui dans  le contexte du recentrage des parties prenantes de la santé sur le patient, le pharmacien est un professionnel de santé d’avenir. C’est lui qui est le plus proche des patients, il bénéficie de leur confiance, et il dispose de solides connaissances dans de très nombreux domaines. C’est probablement à lui qu’incomberont beaucoup de nouvelles missions, comme c’est déjà le cas avec les entretiens pharmaceutiques.

Grâce à son application, Satispharma entend l’accompagner pour qu’il puisse, mieux encore, mettre en valeur ses compétences pour répondre aux besoins et aux attentes de ses patients-clients.

satispharma

.

Plus d’informations ici : http://satispharma.fr/

1 : Elements Of Pharmacy Service And Satisfaction: Patient Versus Consumer? The Journal of Applied Business Research. March/April 2014. Volume 30, Number 2.

Source photos : ©AmelieLaurin

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page