Médecine
0

#Covid19 – MyAngel, le patch d’Inomedis

Un ange gardien pour protéger les soignants et les patients

Alors que tout le monde cherche un moyen de soigner les malades des atteintes du virus COVID-19, j’ai assisté la semaine dernière à une conférence de presse en direct du Québec : le Dr Fabrice Vaussenat (Inomedis) présentait le résultat d’une collaboration entre des entrepreneurs, des institutions et la population du Québec, qui se sont mobilisés pour lutter contre la plus grande pandémie depuis un siècle. 

Ce qu’il faut retenir de cette conférence de presse :

  • Le patch MyAngel est un dispositif médical développé par Devinnova depuis 2014 et distribué au Québec par Inomedis est une aide précieuse dans le contexte du COVID-19.
  • Le patch MyAngel est capable de suivre en temps réel les constantes médicales essentielles dans le contexte du COVID-19. 
  • Le patch MyAngel permet d’enregistrer et de communiquer en temps réel aux équipes soignantes l’électrocardiogramme, la pression artérielle, la température, les données respiratoires, le pourcentage d’oxygène (SPO2) présent dans le sang et l’actimétrie d’un patient.
  • La communication de ces constantes se fait en temps réel via une connexion bluetooth au téléphone du patient qui transmet sur la plateforme de contrôle du médecin ou de l’équipe soignante. 
  • Que le patient soit à domicile ou en milieu hospitalier, les constantes sont enregistrées et transmises en temps réel, limitant ainsi le contact direct avec le patient mais en permettant à celui-ci d’être rassuré sur le suivi de sa situation.
  • L’observation de toutes ces informations permet d’anticiper, jusqu’à 6 jours à l’avance, le développement de symptômes graves et de réagir avant qu’il ne soit trop tard.
  • Les procédures accélérées de certification avec Santé Canada sont en cours avec la collaboration du CHU Montréal qui procède à une étude de validation. La certification devrait être obtenue d’ici une quinzaine de jours.
  • Les mêmes certifications accélérées sont aussi en cours en France.

Sur la base du patch MyAngel développé par Devinnova en France depuis 2014, le Dr Fabrice Vaussenat a choisi de promouvoir le produit à l’étranger en commençant par le Québec en prenant contact avec Le Defi Montreal qui est le plus grand programme au Québec pour l’accélération d’entreprises innovantes à forte croissance.

La seconde étape a consisté à se rapprocher du Centre Hospitalier Universitaire de Montreal où Kathy Malas, la Directrice de l’innovation, puis le Dr Tournoux ont tout de suite compris l’immense avantage qu’apporte le patch MyAngel pour le suivi des maladies cardiovasculaires, les insuffisances cardiaques et le suivi régulier des patients. 

Le Dr Tournoux explique que « dans le contexte particulier du Coronavirus, pas forcément dans le cas de patient intensif mais de soins aigus, habituellement la surveillance de ces patients se fait via nos infirmières et notre équipe médicale qui vont voir le patient régulièrement pour recueillir ses signes vitaux et adaptent les protocoles de soins en fonction de ses données. Dans le contexte particulier de coronavirus ses patients sont extrêmement  fragiles, leur état peut se dégrader de façon très rapide et donc, avoir un outil qui nous permettrait potentiellement de suivre ses patients de façon continue, non invasive et éventuellement même de prédire l’aggravation des patients les plus fragiles, constituerait un atout important. Par ailleurs, pouvoir créer une certaine distance entre le personnel soignant et le patient pour un suivi sécuritaire mais qui diminue l’exposition du soignant à une exposition éventuelle c’est aussi ce que l’on recherche parce qu’il faut essayer de protéger nos personnels au maximum. On le sait en Europe, beaucoup de soignants ont pu être contaminés et, au bout d’un certain temps ,les équipes commencaient à manquer de personnel pour s’occuper des patients. 

Basé sur ce constat, nous nous sommes demandés avec le Dr Vaussenat comment le patch MyAngel pouvait nous aider à remplir ces deux besoins, à savoir assurer un suivi rapproché des patients et à la fois protéger notre personnel. En regardant les possibilités du patch nous nous sommes dits que l’on devait essayer de collaborer pour développer et améliorer le système actuel pour en faire quelque chose qui réponde au défi technique d’aujourd’hui. »

Le Dr Vaussenat a ensuite expliqué,

« une fois posées les bonnes questions sur l’aspect médical, il fallait trouver une solution pour produire en masse ce dispositif pour pouvoir répondre à une demande. Là nous avons parlé du milieu hospitalier, nous avons parlé des soignants qu’il faut protéger et des patients qu’il fallait suivre. Au niveau de la cardiologie au quotidien il y a énormément de patients qui sont prise en charge, et notre dispositif MyAngel, permet également de suivre les apnées du sommeil, de pouvoir faire de la téléconsultation, de la télémédecine, donc au vu de volumes  potentiels qui peuvent être mis en œuvre il a fallu aller chercher une entreprise clé, basée au Québec car c’était une évidence de faire collaborer les Québécois dans notre aventure pour avoir quelque chose de très local et s’assurer d’une pérennité du projet sur l’avenir. »

La société Varitron a ainsi été choisie pour développer la fabrication du patch MyAngel. Le président de la société Varitron, M Michel Farlay, a tout de suite trouvé un intérêt majeur à une collaboration pour pouvoir promouvoir des produits au sein du Québec en un temps record avec une qualité et une assurance de production. 

Ainsi la collaboration transverse, qui touche le milieu médical, les scientifiques et, par le biais d’Inomedis, le milieu économique de l’innovation, une cohérence commence à se mettre en place où toute une chaîne se crée pour venir en aide aux plus démunis, aux plus faibles, aux hôpitaux qui ont vraiment besoin de matériel.

Durant cette conférence, M Michel Farlay a présenté les spécificité de Varitron,

« Basée au Quebec, Variton est une société de pointe qui conçoit et fabrique des équipements électroniques au Canada. Varitron participe à mettre au point de nouveaux procédés d’assemblage pour les nouvelles technologies. Implantée sur le marché médical, militaire, industriel, communication internet des objets, le patch correspond tout à fait à ce que nous pouvons produire grâce à nos 4 sites de production dans la Grande Région de Montréal (St-Hubert, Mirabel, Granby et Bromont) au Québec, le tout avec des coûts proches des coûts Asiatiques, le tout avec un système de traçabilité complet comme cela est demandé pour le marché médical et militaire. »

Un autre partenaire de ce projet est l’Université McGill afin d’avoir une cohérence de validation du process.  Le Dr Antonia Arnaert de McGill a aussi expliqué l’implication de l’université dans ce projet.

« Notre vision est très large et nos recherches se focalisent sur la santé, l’analyse des big data, l’intelligence artificielle, internet des objets et la réalité virtuelle. Nous avions déjà commencé il y a 20 ans à évaluer l’utilisation d’un téléphone pour apporter des soins à distance aux patients. A l’époque c’était un équipement « isolé », nous avons depuis quelques années nos applications smartphones, et maintenant, de plus en plus de technologies. Et nous avons été heureux lorsque le Dr Vaussenat nous a approché pour l’assister dans son travail et participer à ses recherches. Comme l’a évoqué le Dr Tournoux, les bénéfices pour les patients sont formidables.  

Ce dispositif permet d’accroitre nos connaissances sur la maladie, ne serait-ce que de comprendre les symptômes, les changements de comportement des constantes et pour le patient, d’apporter l’apaisement et la sécurité de se savoir sous surveillance.  

Le monitoring individuel est un domaine en pleine croissance qui permet aux patients de rester plus longtemps à leur domicile. Cela permet aussi de les laisser repartir plus tôt des centres de soins. Il faut ajouter aussi toute l’intelligence artificielle. Avec les équipements de monitoring habituels, les données sont enregistrées et uniquement transmises une fois par semaine ou une fois par jour. Avec les nouvelles technologies, l’information est transmise en temps réel ce qui est formidable. Cela ouvre de nouvelles perspectives pas seulement sur un aspect commercial, mais aussi pour les recherches et pour les patients. Nous sommes préoccupés par la possibilité d’améliorer la vie des patients. Pouvez-vous imaginer que maintenant nous pouvons prévoir quand le patient aura des symptômes et éviter ainsi des complications et une hospitalisation au patient.

Dans le cas de problèmes cardiaques, nous pouvons prévoir six jours et demi avant que les symptômes se produisent. Voilà le grand objectif de ce projet, et pourquoi n’utilisions-nous pas plus ces possibilités, c’est parce que c’était encore assez coûteux jusqu’à présent et nous nous demandions comment fabriquer un équipement à un coût raisonnable.

Ce projet permet un équipement aux alentours de 20/25 $, donc, accessible à tous. C’est une condition pour que des personnes puissent être suivies après une opération et être suivies par un médecin alors qu’elles sont à leur domicile. Alors oui, bien sûr, nous participons à ces recherches et allons demander des fonds pour un projet sur une durée de 3 ans afin d’utiliser les connaissances et les expériences que l’équipe du Dr Vaussenat ont accumulés pendant la conception du patch MyAngel. Nous allons avec le Dr Cloutier qui est expert dans les technologies et avec le Dr Tournoux, faire l’évaluation sur une longue période. …/… Cela va changer la vie de beaucoup de personnes et c’est ce qui est très important dans ce que nous faisons dans la santé.»  

Ce partenariat est un partenariat général basé sur l’expérience acquise en France où l’équipe du Dr Vaussenat a beaucoup travaillé avec des médecins notamment le Professeur Pasquie en cardiologie, le Dr Hedon et  le Dr Chalabi qui travaillent dans la dialyse, il y a donc une polyvalence du système qui permet aujourd’hui de se donner une perspective en terme sanitaire mais aussi en terme économique qui est vraiment très attractive.

Au dela de cette collaboration, ce sont des investissements et des actions qu’il faut mener et, au travers de cette équipe, au travers de cette coalition Montrealaise, le Dr Vaussenat a vraiment l’opportunité d’un succès.

Un peu d’historique

Le Dr Fabrice Vaussenat, médecin et ingénieur, consacre sa vie à innover et à sauver des vies. Tout ce projet a démarré lorsque que son frère Pascal de Drummundville, souffrant d’une cardiopathie congénitale a été opéré très jeune. Tout allait bien mais, étant suivi de moins en moins, il a perdu l’usage de ses jambes suite à un AVC.  La négligence dans le suivi a créé un drame que le Dr Vaussenat cherche depuis à éviter pour nombre de problèmes sanitaires.

Comment éviter qu’un tel accident se répète ?  Il fallait trouver une solution pour organiser un suivi permanent et pouvoir prévenir dès que quelque chose ne va pas.

L’idée est donc de trouver des moyens de s’auto-évaluer.

C’est alors que le Dr Vaussenat a créé myAngel un dispositif médical qui a montré son potentiel face à des maladies qui frappent sans avertir : crises cardiaques, mort subite du nourrisson, apnée du sommeil et bien d’autres.

MyAngel Vital Sign : une avancée technologique simple et efficace

MyAngel est particulièrement simple d’utilisation : il peut être installé par le patient lui-même pour diminuer les risques de contagion. Les données transmises sans fil par protocole Bluetooth sont disponibles instantanément et en temps réel pendant une semaine. C’est également une percée pour la pratique de la télémédecine qui promet de révolutionner les soins autant en milieu hospitalier, en clinique, en CHSLD et à domicile. Dans la lutte au COVID-19 MyAngel permettrait aussi, au travers des algorithmes d’intelligence artificielle de produire un test de statut et de suivi du COVID-19 en intégrant un ensemble de signes vitaux et une mesure de la variabilité de la température pour contribuer à déceler si l’usager est «positif» ou «négatif».

Ainsi, il serait possible d’augmenter le suivi des patients COVID-19 et d’en suivre leur évolution.

Inomedis est fière de se joindre aux professionnels de la santé pour la lutte au COVID-19

Les professionnels et les institutions intéressés à la solution ​myAngel VitalSigns ​peuvent contacter Monsieur Pierre Peneau au ​514 519 0904​ ou via ​Pierre.Peneau@Inomedis.com

Les personnes intéressées à suivre les développements de la solution ​myAngel VitalSigns ​et sa disponibilité auprès du public peuvent s’inscrire sur le site ​Inomedis.com

À PROPOS de Inomedis et de myAngel VitalSigns

La société Inomedis Inc a été créée en 2018 par le Dr Fabrice Vaussenat, son président, également fondateur de la société Devinnova, créée en 2014, qui est à l’origine du dispositif médical « ​myAngel VitalSigns​ ». Devinnova a reçu plusieurs prix dans le domaine de l’enfance, de la cardiologie, de l’innovation numérique.

« ​myAngel VitalSigns​ » est l’outil de choix pour accompagner toutes les personnes qui ont contracté le Covid-19, pouvant être suivi en milieu hospitalier, en résidence pour personnes âgées ou à domicile par une télémédecine réactive et une certitude d’une prise en charge de qualité. Agissant comme un régulateur des urgences vitales, il permet un contrôle des flux de personnes, améliorant la logistique des soins, mais aussi permet d’anticiper sur des évènements graves par des indicateurs reposant sur des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) pour la détection des apnées du sommeil, la détection précoce des infarctus et des AVC. Simple d’utilisation il peut être un outil de contrôle pour chacun afin de s’auto-évaluer.

Communiqué de Presse : https://inomedis.com/wp-content/uploads/2020/04/MyAngel-Une-innovation-montr%C3%A9alaise-contre-le-COVID-19.pdf

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Actionnaire et membre du Comité de Direction SAs Connected Mag

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page