Télémédecine
0

Télémédecine en milieu pénitentiaire

La télémédecine en milieu pénitentiaire : un enjeu important en matière de qualité des soins, d’amélioration de l’accès aux soins, de sécurité et de limitation des coûts de santé.

La prise en charge médicale des détenus est une organisation complexe entre hôpital, administration pénitentiaire et forces de l’ordre, sans même parler de la gestion de la réticence de certains détenus…

extraction médicale milieu pénitentiaire

Entre l’extraction médicale qui nécessite la présence d’une escorte de Police ou Gendarmerie, une ambulance et une grande coordination avec le médecin ou l’hôpital, entre les risques routiers, les risques d’évasion ou d’interception par des complices, de prise d’otages avec la mise en danger des forces de l’ordre et des personnes se trouvant dans le périmètre, le tout sous régime d’état d’urgence, la priorité ne devrait pas être celle de déplacer un détenu afin qu’il soit examiné par un médecin mais plutôt qu’un diagnostic soit établi et qu’une prescription soit délivrée sans que le détenu ne quitte la prison.

Rappelons-nous en 2013 les trois gardiens blessés lors de l’évasion d’un détenu à Nantes (article France-Info ici) ou encore fin 2015 (article LCI ici) et plus récemment une tentative d’évasion dans le Var.

De la « bobologie » à la psychiatrie en passant par la dermatologie, la consultation médicale à distance permettrait de gérer la plupart des cas et de limiter ainsi tous ces risques.

L’enjeu est d’éviter le déplacement d’un détenu pour des « petits actes », qui pourraient être pris en charge par le personnel médical de la prison sur la base du diagnostic et sous le contrôle du médecin, urgentiste ou spécialiste.

Lorsqu’on sait qu’un seul transfert est estimé à 800€, ce sont plusieurs millions d’euros qui pourraient être économisés sans nuire à la qualité des soins. Quant à l’installation d’un système de video-consultation, il est estimé à 5 500 € pour chaque établissement pénitentiaire, un coût très rapidement amorti.

Le problème économique se pose aussi lorsque c’est le médecin se rend à la maison d’arrêt. Pendant ce déplacement, il ne consulte pas… Un des problèmes à régler reste donc la valorisation financière des actes de télémédecine…

Note de la Rédaction : Voici la présentation faite par le Dr Arnaud Depil-Duval, chef de service des urgences du Centre Hospitalier Eure-Seine et de l’Unité Sanitaire Somatique de la maison d’arrêt d’Evreux, lors du congrès de la Fédération Hospitalière de France en 2015.

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Chef de service Urgences - UHCD - USS Centre Hospitalier Eure Seine

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page