Innovation
0

Santé@Home : un concept unique au service des patients

Adapol, créateur de Santé@Home : une expérience confirmée dans le maintien à domicile, une association engagée et connectée au service de ses patients. Un nouveau modèle de prise en charge des patients et des aidants, totalement personnalisé, adaptant les plans d’aide en temps réel où le savoir-faire professionnel s’allie au digital.

Entre octobre 2008 et décembre 2015, plus d’une centaine de patients ont été pris en charge dans le département de la Loire. Le projet est maintenant de déployer Santé@Home au niveau national.

Adapol a besoin de vous pour poursuivre son engagement solidaire de santé durable dans le cadre de la fabrique France-Aviva, tout simplement en apportant vos votes avant le 19 février en cliquant sur le lien :

https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/1082

Capture d’écran 2016-01-26 à 10.06.07

Constat : le cancer du sang, des tissus est la première cause de mortalité, avec un nombre de malades diagnostiqués en forte augmentation chaque année.

Comment faire reculer ces maladies ?

Outre la recherche, l’information, la prévention, nous nous devons de conjuguer les expertises médicales, paramédicales et sociales dans leur organisation et leur suivi avec le souci d’une qualité humaine au service du patient.

Les enjeux actuels de la cancérologie passent à la fois par les attentes des patients et de leur entourage et par un besoin absolu d’efficience à combattre la maladie.

Chaque patient a des attentes personnelles vis-à-vis de sa prise en charge, chacun vivant sa maladie différemment.

C’est par l’émergence de nouveaux modèles que les soignants pourront réussir face aux exigences accrues des patients.

Ces mutations du Système de Santé exigent de la part des acteurs un effort d’innovation constant dans l’organisation et dans le système de financement.

Les modalités de prise en charge doivent garantir un caractère complet, innovant, individualisé et humaniste et ce pour chaque patient.

Les points faibles actuels

  • Les inégalités sociales, territoriales sont souvent à l’origine de ruptures de soins
  • Les angoisses impliquent refus et non adhésion à l’origine d’échecs multiples
  • Le manque de coordination, d’organisation, de communication, de transparence ou de transmission de l’information, de suivi entre l’hôpital et la ville
  • Le retour au domicile mal préparé et souvent dans l’urgence des exigences hospitalières créant le fameux « Vide du retour chez soi »
  • L’insécurité, les difficultés du quotidien, les inquiétudes émotionnelles, sociales, administratives, financières voire l’aménagement des horaires de travail

Comment mieux y répondre

  • Créer des équipes pluridisciplinaires ambulatoires qui préparent, dès l’entrée à l’hôpital, le parcours de soins pour le rendre le plus fluide possible à la sortie de l’hôpital
  • Placer le Patient au cœur de son projet de soins et de son projet de vie
  • Contractualiser avec le patient, son entourage, ses soignants avec pour seul objectif « Réussir »
  • Aider par la présence de patients « ressources », de professionnels « experts » permettant la mise à disposition du « savoir vivre avec » et du « savoir »
  • Innover dans le suivi au plus près 24 h/24 7 j/7, en relevant les indicateurs numériques pour observer, analyser, décider et alerter

sante@home

 

Concept unique, il ne prend la place d’aucun autre modèle, il le crée. Il comble le vide existant en mettant à disposition des hospitaliers une prise en charge sécurisée au domicile et alternative à l’hospitalisation à domicile (HAD) coûteuse et essoufflée, aux EHPAD et SSR en manque de place.

  • Il se positionne en amont, à la place ou en post HAD.
  • Il soulage l’hôpital par la libération de lits pour d’autres patients.
  • Il évite les ré-hospitalisations inutiles.
  • Il surveille l’observance des traitements et optimise par la PDA (préparation de doses à administrer).
  • Il anime les soins.
  • Il veille tout au long de la maladie.
  • Il développe les technologies les plus sophistiquées autour d’experts.
  • Il prévient les évolutions de la maladie ce qui permet des gains de temps et des économies.
  • Il s’adresse à une population de 460 000 habitants dans le département de la Loire.
  • Il est duplicable sur l’ensemble du territoire national.
  • Il est peu coûteux (16 fois moins que l’hôpital, 9 fois moins que l’HAD).
  • Il crée de l’emploi.

Chacun s’accorde sur l’intérêt d’une telle prise en charge

L’Etat se désengageant de toute aide financière, les citoyens doivent prendre conscience que chaque famille sera concernée par la maladie dans les 10 ans à venir.

La population doit être actionnaire de sa future prise en charge et doit au plus vite prendre conscience de l’extrême nécessité de s’ouvrir à un nouveau concept.

Adapol, créateur de Santé@Home :  une association loi 1901, présidée par le docteur en pharmacie Jean-Marc Bénaiche. Une association forte d’une solide expérience de près de 10 ans dans le maintien à domicile de patients de tout âge, atteints de pathologies lourdes notamment en cancérologie.

Une prise en charge novatrice depuis l’entrée à l’hôpital jusqu’au retour à domicile.

Composée d’un réseau pluri-disciplinaire de professionnels de santé bénévoles d’adaptant aux nouveaux besoins d’accompagnement en matière sociale et de santé.

Entre octobre 2008 et décembre 2015, plus d’une centaine de patients ont été pris en charge dans le département de la Loire. Le projet est maintenant de déployer Santé@Home au niveau national.

Apportez vos votes avant le 19 février en cliquant sur le lien

https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/1082

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

CEO SAs Connected Mag, Sophia Antipolis & CommHealth Communication & Pilotage Partenaires Congrès Médicaux France-Monaco-Afrique - CMNFIS

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page