Médecine
1

Il est impératif de remettre le patient au coeur du système

les echosUne conférence de haut vol, organisée par Les Echos Events, s’est tenue ce 17 septembre : les thèmes : e-santé, télémédecine et numérique. Le leitmotiv : il est impératif de remettre le patient au coeur du système et de laisser les start-upper exprimer leur talent.

Pour reprendre leur présentation

« Derrière le vocable « santé connectée », on entend parfois celui de « gadget », il s’agit pourtant d’une réalité bien plus large et porteuse de progrès tangibles dans le système de soins.
La Santé Connectée recouvre la télé-médecine, la e-santé et tout le numérique en santé.

Il en ressort que les médecins généralistes et plus encore les spécialistes, sont résolument tournés vers les applications et objets connectés.

stats medecins

Exposé du CHU de Montpellier : comment la digitalisation de l’hôpital contribue à la deshospitalisation. Le numérique facilite et accélère les prises de décision collective avec le patient. Grâce au numérique, il est constaté une meilleure sécurité des soins et des économies importantes sont réalisées. D’autre part, avec 2 millions de dossiers numériques à Montpellier, c’est aussi opportunité pour des recherches scientifiques au sein du CHU et l’optimisation du système de soins.

telemédecine

En matière de télémédecine, la région Aquitaine est à la pointe de l’innovation : 40 EHPAD utilisent déjà la télémédecine pour le contrôle entre autres des escarres. Herve Delengaigne parle de e-revolution et de changement des pratiques car la technologie est déjà disponible

patient

Il est impératif de remettre le patient au coeur de cet éco-système. C’est lui qui doit être au centre de tous les partenariats avec le médecin traitant bien sûr, l’infirmier, les paramédicaux, les aidants, le pharmacien, le laboratoire, l’hôpital, la maison de retraite mais aussi avec les services de secours, les industriels, les laboratoires pharmaceutiques, et les politiques.

Politiques qui comment le signalait le Dr Eric Couhet sont complètement hors-sujet et ne saisissent pas l’importance des dispositifs médicaux connectés et de la e-santé en général dans la médecine de demain.

Quant à la CNAM, elle reste figée sur le DMP, un gouffre financier sans fond… Le « Dossier Médical Paumé » comme le qualifie le Dr Eric Couhet.

Le scoop du jour : « le patient va pouvoir créer tout seul son dossier médical partagé via le compte AMELI… et ce d’ici fin 2016… »   No comment !

Capture d’écran 2015-09-18 à 17.49.56

La 3e table ronde : Prévention et observance : quelles applis et dispositifs innovants ? Table ronde réunissant Eric Couhet, Eric Sebban, Lucile Blaise & Gérald o’Brien. De la nécessité d’un remboursement des outils médicaux connectés quand ils contribuent au maintien en santé du patient, au fait que ces technologies doivent absolument être validées par des sociétés savantes et ne pas se contenter du marquage CE,  le vrai challenge de la e-santé est que 60% de patients n’observent pas correctement leur traitement… et que de nombreuses innovations permettent déjà de résoudre ce problème. La révolution de la santé sera tirée par le patient qui veut se digitaliser

Les « pilotes« , ça suffit ! Au delà de l’expérimentation, l’industrialisation est indispensable. Nous en sommes au temps du déploiement, pas des micro-tests !

Le temps est venu d’accompagner le patient et le professionnel de santé vers un usage optimal des technologies en ne mettant en aucun cas de coté de rapport humain. Aucune technologie ne remplacera le médecin mais par contre, toutes ces technologies aideront le médecin et amélioreront la relation avec son patient. A cet effet, il est nécessaire que la santé connectée fasse partie du cycle de formation des futurs médecins, urgentistes, infirmiers et pharmaciens.

Quant aux start-up, elles sont novatrices au possible et se heurtent avec élan au mur de la technocratie… Il est nécessaire de leur « lâcher la bride » et de leur permettre de faire ce pour quoi leurs fondateurs les ont créées : INNOVER ! La santé de demain passera par des projets privés organisés autour des start-up, le domaine public restant, lui, centré sur des concepts afonctionnels…

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

CEO SAs Connected Mag, Sophia Antipolis & CommHealth Communication & Pilotage Partenaires Congrès Médicaux France-Monaco-Afrique - CMNFIS

Il y a 1 commentaire

  • […] les spécialistes sont résolument tournés vers les applications et objets connectés. >> connected the mag – 18 septembre […]

  • Laisser un commentaire

    Un avis ?
    Laissez un commentaire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Retourner en haut de page