Enfants
0

Autisme : quand un pays préfère assister qu’accompagner vers l’autonomie

autismeCeci est le « coup de gueule » d’une maman de deux enfants souffrant d’autisme contre le système Français d’assistanat du Handicap.

Je m’insurge contre cette politique de l’autruche que les gouvernements successifs mènent en privilégiant la prise en charge assistée voire enfermée des personnes en situation d’handicap sensoriel ou cognitif pour faire la fortune des lobbies psychanalytiques.

Dans ce pays une personne autiste est automatiquement considérée comme ne pouvant pas être productive pour la société, on dépense donc des millions à la prendre en charge et a ne pas l’éduquer selon un principe Freudien que toute une génération de psychanalystes ont véhiculé à nos dirigeants tous allongés sur un canapé afin d’être capable de pouvoir prendre une décision.

La France a plusieurs fois été condamnée par la cour Européenne parce qu’elle ne prenait pas en charge les enfants autistes d’une manière correcte, malgré ces condamnations répétées, la France continue à ignorer l’exemple des autres pays ou la majorité des personnes autistes sont pris en charge de manière intégrée et ou leurs nombreuses compétences sont reconnues et employées.

Aujourd’hui dans le cadre de la santé publique je constate qu’une pathologie reconnue comme étant un problème cognitif est toujours pris en charge de manière psychiatrique alors qu’elle ne rentre absolument pas dans ce champ.

La pire aberration du système consiste à placer les familles dont les enfants progressent, parce qu’elles ont refusé le système, dans une spirale infernale ou au final elles se retrouvent « victimes » des avancées que leur enfant a fourni et qu’elles ne peuvent plus prétendre a aucune aide alors qu’elles ont payé de leur poche ce qui incombait normalement à l’Etat.

A contrario on trouve normal de verser une allocation représentant presque l’équivalent d’un salaire à un parent dont l’enfant est en IME et qui dispose lui de tout le temps nécessaire pour travailler étant donné que son enfant est déjà pris en charge par l’état.

Quelle est cette logique de privilégier et d’encourager les personnes qui se déchargent du problème en plaçant leur enfant ? Et de priver des familles entières d’aide alors qu’elles ont choisi d’assumer leur rôle de parent, qu’elles font économiser le cout d’un placement à l’Etat et qu’à terme leur enfant deviendra productif pour la société !

Dans le domaine de l’autisme on se demande qui gouverne, les psychiatres ou nos dirigeants ?

Source photo : archives l’Express

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Maman de deux enfants autistes contre le système Français d’assistanat du Handicap.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page