Médecine d'urgence
1

Médecine d’urgence : en situation de crise/catastrophe, rien n’est plus sûr que l’incertain

Séminaire sur la résilience des établissements sanitaires et médico-sociaux face aux situations sanitaires exceptionnelles (SSE) le vendredi 20 octobre 2017 au Cercle National des Armées (CNA) 8 Place Saint- Augustin, 75008 Paris. L’instruction conjointe du Pr Benoit Vallet Directeur Général de la Santé et de M Laurent Prévost Directeur Général de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises, datée du 4 mai 2016, a profondément changé les concepts qui prévalent à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans Blancs pour les établissements sanitaires (ES) et des plans Bleus pour les établissements médico- sociaux (EMS). En effet, suite à cette instruction, ces deux plans sont devenus, toutes choses égales par ailleurs, deux équivalents qui demandent aux établissements sanitaires et médico-sociaux de se concevoir non seulement comme établissements ressources d’une crise/catastrophe entrainant une situation sanitaire exceptionnelle (SSE) mais aussi comme le lieu possible du déroulement des effets directs et indirects d’une crise/catastrophe naturelle, industrielle ou intentionnelle.

poster seminaire résilience copy

séminaire crise – catastrophe

Ce séminaire d’une journée permet aux participants issus des Établissements Sanitaires et Médico-Sociaux, de construire un regard critique sur leur plan Blanc ou Bleu et d’acquérir une méthodologie d’élaboration des correctifs éventuellement nécessaires.

La matinée sera réservée au rappel des dispositions applicables en matière de prévention des SSE dans le champ sanitaire (plan Blanc) et dans le champ médico-social (plan Bleu) en insistant sur :

  • les nouveautés induites par l’instruction du 4 mai 2016 ou le concept ORSAN SSE par exemple
  • les nouveaux «  risques  » non liés à une tension capacitaire susceptible de déstabiliser un Établissement Sanitaire ou Médico-Social
  • les risques transversaux entre les établissements facteurs de désorganisation et tensions en SSE tels que dysfonctionnements du circuit de prise en charge et d’accompagnement des usagers par exemple

L’après-midi sera réservée à des ateliers thématiques qui permettront d’aborder des questions concrètes comme l’impact des politiques de santé visant à limiter les durées d’hospitalisation et promouvoir le retour à domicile en SSE par exemple, et à la synthèse des travaux issus de ces mêmes ateliers.

En rentrant dans leurs établissement, les directions et cadres des Établissements Sanitaires et Médico-Sociaux, les Chefs de Pôles & chefs de services des Urgences/SAMU/ Centre15, les responsables qualité et SI et les responsables de la réponse aux SSE des ARS auront à disposition une vision globale cohérente, une méthodologie pratique avec ses boites à outils et une ébauche concrète de plans Blanc ou Bleu nouvelle génération.

Public : Directions des établissements sanitaires et médico-sociaux publics et privés, Chefs de Pôles, chefs de services et cadres des Urgences/SAMU/Centre15, Responsables qualité et SI, ensembles des responsables de la conception et de la mise en oeuvre de la réponse aux Situations Sanitaires Exceptionnelles de ces mêmes établissements, de ceux des ministères de la santé et de l’intérieur, des préfectures et des agences régionales de santé (ARS).

Programme du séminaire

sse1sse2'sse2

sse3

Repas prestige sur place — Participants : 60 places maximum;

En situation de crise/catastrophe, rien n’est plus sûr que l’incertain !

Le pilotage stratégique d’une cellule de crise en situation de plan blanc ne s’improvise pas, encore moins ses relations avec la cellule de crise de la préfecture ou des autres établissements impliqués dans la crise, sans parler de la communication interne et externe.

  • Quelle que soit la justesse des procédures, il faut s’entrainer régulièrement et inlassablement pour avoir une chance de les dérouler convenablement.
  • Bien plus, à un moment donné — ou à un autre — ces procédures seront prises en défaut et il faudra imaginer des variations, des transgressions, des adaptations, des réinventions …

C’est un changement de culture profond qui ne peut pas s’improviser et qui appelle l’acquisition de nouveau paradigmes comme penser l’impensable et le pilotage stratégique d’une crise/ catastrophe : Un EHPAD peut se retrouver à accueillir un patient d’USLD. Si dans ce contexte des documents comme le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP), le plan communal de sauvegarde (PCS), le plan particulier d’intervention (PPI) etc, peuvent être d’une aide, ils sont insuffisants pour acquérir une culture cindynique à même d’assurer la résilience des établissements concernés.

Acquérir le prisme des Cindyniques

Le séminaire sera l’occasion d’une initiation des fondamentaux du prisme des Cindyniques qui définit un établissement sanitaire ou medico-social comme un organisme au sein duquel il convient d’identifier l’organisation, la documentation et les acteurs qui concourent à la production des flux et interactions avec son environnement dans le contexte qui est le sien pour pouvoir appréhender les vulnérabilités en jeux. Ce prisme cindynique permet d’acter l’importance des mécanismes psychologiques, notamment le rôle des représentations, en pointant que “le risque se mesure, la menace se subit, le danger s’affronte” ce qui aboutit au triptyque “affronter – réguler – dépasser” la crise/catastrophe des SSE.

Pour s’inscrire télécharger le bulletin d’inscription :
 https://www.slideshare.net/StratAdviser/bulletin-inscription-sminaire-resilience-du-2010 

stratadviserStratAdviser Ltd et ses partenaires

Depuis plus de 10 ans, StratAdviser Ltd (www.stratadviser.com) intervient dans un programme européen de mises en situations en partenariat avec l’Université de Lorraine et plus particulièrement Mines Nancy avec l’appui de membres de l’Institut pour la Maitrise des Risques (IMdR : www.imdr.edu) et de la Société Française de Médecine de Catastrophe (SFMC : www.sfmc.eu) à l’origine des plans ORSEC, pour former des ingénieurs, des cadres de la fonction publique territoriale et hospitalière aux bases des cindyniques pour l’analyse des risques “impensables” et au pilotage stratégique des cellules de crises/catastrophe.

StratAdviser Ltd a développé d’autres partenariats avec notamment l’Institut des sciences de la communication du CNRS (www.iscc.cnrs.fr) ou la société française de gestion des risques en établissement de santé (SoFGRES www.sofgres.org) ou encore le cabinet Carpentier-avocats (www.carpentier- avocats.com). Ce partenariat est porté par le Dr Jan-Cédric HANSEN. Il est membre du conseil d’administration de StratAdviser Ltd, de celui de la SFMC et de celui d’un établissement Médico-Social (le Centre d’hébergement et d’Accompagnement Gérontologique (CHAG) de Pacy-sur-Eure). Il est, par ailleurs, membre du collège de médecine d’urgence normand (COMUN), membre du collège médical de territoire du groupement hospitalier de territoire (GHT) Eure-Seine-Vallée d’Ouches, conseiller au près du directeur général de l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS/WAHO) et expert-auditeur NRBC près la Commission Européenne (EX2016D276660). En 2016, il a assisté l’ARS de Normandie au niveau technique et expert pour la conception et l’organisation de l’exercice Santé Manche 2016. Il est aussi intervenu sur la résilience des établissements sanitaires et médico-sociaux au coté de David GRUSON, Délégué Général de la Fédération Hospitalière de France (FHF), du Dr Jean-Marc PHILIPPE, Conseiller médical près du Directeur Général de la Santé, d’Olivier BRAHIC, Sous-directeur adjoint veille et sécurité sanitaire à la Direction Général de la Santé, de Laurent CASTRA, Directeur la qualité, de la sécurité et de la protection des populations à l’Agence Régionale de la Santé de l’Ile de France et de Pascal FORCIOLI Directeur Général du Centre Hospitalier de Bastia. Il est co-auteur de deux ouvrages récents de référence sur les Risques Majeurs (Éditions MA) et sur la Médecine de Catastrophe (Éditions Lavoisier).

 

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Il est membre du conseil d’administration de StratAdviser Ltd, de celui de la SFMC et de celui d’un établissement Médico-Social (le Centre d’hébergement et d’Accompagnement Gérontologique (CHAG) de Pacy-sur-Eure). Il est, par ailleurs, membre du collège de médecine d'urgence normand (COMUN), membre du collège médical de territoire du groupement hospitalier de territoire (GHT) Eure-Seine-Vallée d’Ouches, conseiller au près du directeur général de l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS/WAHO) et expert-auditeur NRBC près la Commission Européenne (EX2016D276660). En 2016, il a assisté l’ARS de Normandie au niveau technique et expert pour la conception et l’organisation de l’exercice Santé Manche 2016. Il est aussi intervenu sur la résilience des établissements sanitaires et médico-sociaux au coté de David GRUSON, Délégué Général de la Fédération Hospitalière de France (FHF), du Dr Jean-Marc PHILIPPE, Conseiller médical près du Directeur Général de la Santé, d’Olivier BRAHIC, Sous-directeur adjoint veille et sécurité sanitaire à la Direction Général de la Santé, de Laurent CASTRA, Directeur la qualité, de la sécurité et de la protection des populations à l’Agence Régionale de la Santé de l’Ile de France et de Pascal FORCIOLI Directeur Général du Centre Hospitalier de Bastia. Il est co-auteur de deux ouvrages récents de référence sur les Risques Majeurs (Éditions MA) et sur la Médecine de Catastrophe (Éditions Lavoisier).

Il y a 1 commentaire

  • […] vous parlions il y a quelques jours d’un séminaire à venir en octobre organisé au Cercle National des Armées. Pour aller plus loin nous sommes […]

  • Laisser un commentaire

    Un avis ?
    Laissez un commentaire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retourner en haut de page