Diabète
0

Rétinopathie diabétique : e-ophtalmo lance sa plateforme de télémédecine

e-ophtalmo lance sa plateforme de télémédecine en ophtalmologie pour accélérer le dépistage de la rétinopathie diabétique

Véritable parcours de soin connecté, cette plateforme innovante ouverte aux généralistes, ophtalmologues et orthoptistes dans toute la France permet un dépistage rapide, sécurisé et pris en charge par la Sécurité sociale.

e-ophtalmo

e-ophtalmo, une société de e-santé spécialisée en ophtalmologie, annonce aujourd’hui le lancement de sa plateforme de télémédecine, une solution complète et sécurisée dédiée au dépistage de la rétinopathie diabétique. Cette plateforme, accessible aux médecins généralistes, est partagée entre orthoptistes équipés de rétinographes d’un côté, et ophtalmologues adhérents de l’autre. Elle permet l’analyse à distance d’un examen de fond d’œil pour tout patient nécessitant un suivi régulier (maladie chronique type diabète).

La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité chez les moins de 65 ans en France. C’est une complication indolore du diabète qui s’installe sans signe perceptible. Seul un dépistage annuel peut en détecter les premiers signes. Or, moins de 50% des diabétiques bénéficient de ce dépistage. En effet, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue est de 85 jours et ne cesse d’augmenter (huit jours de plus qu’en 2014).

Les perspectives sont préoccupantes avec plus de 3,5 millions de diabétiques en France et 400 nouveaux cas diagnostiqués chaque jour. En parallèle, le nombre d’ophtalmologues libéraux devrait baisser, passant de 4 800 aujourd’hui à 3 800 en 2030. Face à cet enjeu de santé publique, un décret autorise depuis 2014 la prise en charge par télémédecine du dépistage des rétinopathies diabétiques pour les patients de moins de 70 ans.

La plateforme e-ophtalmo permet à l’orthoptiste libéral ou d’un centre de rétine, qui réalise un fond d’œil (rétinographie) en autonomie, de le transmettre de façon sécurisée à un médecin ophtalmologue qui l’analyse à distance.

Au total, près de 60 acteurs de santé ont été impliqués dans les premiers essais de la plateforme (généralistes, diabétologues, orthoptistes, ophtalmologues). La société a également mis en place un partenariat avec Topcon, un fournisseur de rétinographes, et bénéficie du soutien institutionnel de Bayer.

« e-ophtalmo m’a fait l’honneur et le plaisir d’être un de ses premiers “testeurs“ en m’adressant quelques clichés de fond d’œil », déclare le Dr Eric Sellem, ophtalmologue au Centre Kléber de Lyon.  « Le site est simple d’utilisation, l’apprentissage est immédiat et les outils d’analyse des clichés très pertinents. La rédaction de l’interprétation est également facilitée par des modèles de lettres pré-rédigées. La chaîne prescripteur-orthoptiste-ophtalmologiste est ainsi raccourcie et d’une grande efficacité. De la bonne télémédecine appliquée à l’ophtalmologie ! »

Pour le patient, les avantages sont nombreux : diminution du délai de rendez-vous, dépistage non-invasif, acte pris en charge à 100% par la Sécurité sociale et facilité d’accès grâce à une plus grande proximité géographique.

« C’est un moment pivot pour e-ophtalmo, le passage d’un projet de télémédecine primé par les acteurs rhônalpins de l’innovation à un usage opérationnel sur le terrain », souligne Sophie Chappuis, CEO d’e-ophtalmo. « Nous avons eu de très bons retours des professionnels de santé qui ont utilisé notre plateforme pilote et nous sommes heureux de mettre à disposition cette plateforme au niveau national pour accompagner les acteurs de soin, les autorités de santé et les patients. »
 
« La télémédecine fait partie des priorités du président Macron en matière de santé. D’ailleurs, le développement des nouvelles technologies est inscrit sur la feuille de route du ministre de la santé Agnès Buzyn », précise le Dr. Chaker Nefzaoui, ophtalmologue co-fondateur d’e-ophtalmo. « A mon sens, l’ophtalmologie est un précurseur en e-santé et les réformes législatives sont un premier pas vers cette transition numérique. Avec e-ophtalmo, nous apportons une solution pour accompagner ces évolutions, notre objectif étant de devenir l’acteur de référence en télémédecine pour les professionnels de l’ophtalmologie. »

e-ophtalmo organise une soirée de lancement le 18 octobre à Lyon pour présenter la plateforme et mettre en relation les différents acteurs du parcours de soin en région lyonnaise.

La société recherche actuellement des fonds afin d’accélérer son développement.

Plateforme e-ophtalmo (accès réservé aux professionnels de santé)

eophtalmoA propos d’e-ophtalmo
e-ophtalmo, société de e-santé, a mis au point une solution complète et sécurisée de télémédecine spécialisée en ophtalmologie. Cette solution vise à accélérer la prise en charge du dépistage de la rétinopathie diabétique face à la forte augmentation du nombre de patients diabétiques et à la diminution des ophtalmologues en France.
La solution e-ophtalmo intègre les orthoptistes dans le parcours de dépistage de la maladie. Plus disponibles que les ophtalmologues, ils réalisent ainsi eux-mêmes l’examen annuel du fond d’œil prescrit par le médecin traitant du patient diabétique et le transmettent, via la plateforme, à un ophtalmologue qui fait le diagnostic à distance. Le dépistage est ainsi plus rapide, tout en étant non invasif, et intégralement pris en charge par la Sécurité Sociale.
La rétinopathie diabétique est un véritable enjeu de santé publique et la première cause de cécité chez les moins de 65 ans en France[1]. Aujourd’hui, en raison des délais d’attente trop longs pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue, seuls 50% des diabétiques bénéficient d’un dépistage annuel de la rétinopathie. Fondée en 2016 et basée à Lyon, e-ophtalmo compte 3 collaborateurs. La société prévoit à terme d’adapter la plateforme à d’autres pathologies ophtalmiques.

Plus d’information : www.e-ophtalmo.com@eophtalmo

[1] Argumentaire, Dépistage de la rétinopathie diabétique par lecture différée de photographie du fond d’œil, HAS, Décembre 2010.

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retourner en haut de page