Médecine
0

Dr Arnaud Depil-Duval – Objets connectés et douleur

Médecine 3.0 : objets connectées et douleur. Les objets connectés sont devenus en quelques années des éléments incontournables de notre vie quotidienne ; leur nombre et leurs fonctions ne font que s’accroître mais qu’en est-il en médecine ?

Revenons un moment sur l’historique du web.

  • Au commencement était le web 1.0. Dans les années 90, le web est passif, quelques rédacteurs alimentent le web et l’utilisateur y consulte de l’information comme dans une bibliothèque.
  • Au début des années 2000, le consommateur passif devient un acteur du web ; blogs, forums, wiki et réseaux sociaux apparaissent.
  • Puis apparait le web sémantique qui intègre les objets connectés y compris des objets du quotidien.

De nombreuses questions sont traitées dans cette présentation animée 

Mais, finalement, « c’est quoi un objet connecté ? » La définition n’est pas d’une clarté évidente, c’est le brouillard…

Et interface ou objet connecté ? Quelle est la différence ?

Une interface est un moyen nomade de se connecter au web, ainsi la plupart du temps, vos smartphones ou tablettes ne sont pas des objets connectés mais des interfaces avec le web.

Pour être un objet connecté, il faut être capable de collecter des données, de les analyser et de déclencher une action. Pour prendre un exemple simple, l’appli Waze utilise vos données GPS, votre carnet d’adresse pour retrouver les contacts autour de vous et vous en informer.

La particularité des objets santé connectés est d’utiliser des paramètres physiologiques de l’utilisateur pour les analyser et proposer une action.

Mais qu’en pensent les médecins et les patients ?  Êtes-vous prêts à prescrire un objet connecté à vos patients ?

Le baromètre santé 360 publié en janvier 2015 répond en partie à ces questions ; il portait sur environ 1000 patients et 400 médecins. Globalement médecins et patients sont prêts à intégrer les objets connectés mais il y a une méfiance devant le risque de violation du secret médical.

Attention Big Doctor is watching you !

En pratique à quoi peuvent servir les objets connectés ?

En soins, ils peuvent permettre de réduire le temps de l’examen clinique et réduire le temps de prise en charge paramédicale ; ainsi si votre patient arrive en consultation avec ses prises de pression artérielle automatisées sur plusieurs jours, il n’est peut être pas utile de la reprendre… Ils peuvent également faciliter l’observance du patient.

En terme de recherche, ils peuvent offrir l’étude de nombreux patients en externe avec un traitement facilité des données (et à distance).

Quant à l’enseignement, le log book, l’aide au geste sont des solutions qui permettent d’accompagner plus facilement la progression de l’étudiant. Si Google et Apple s’y intéressent activement, ce n’est pas un hasard !

Et en douleur, que peuvent apporter les objets connectés ? Système de reconnaissance automatisé de la douleur (algorithme evendol, algoplus, doloplus…) Les piluliers connectés qui permettent d’améliorer l’observance des patients ; quand vous êtes un jeune actif vous avez plein d’autres choses à penser que de prendre vos médicaments. Les objets thérapeutiques tels que ce TEMS, un gadget ? Peut-être mais validé par la FDA cela m’étonnerait… On peut même trouver des robots tels ce Nao qui permettent la distraction des enfants et la réduction des douleurs liées aux soins. Et ce n’est là qu’un court aperçu de tout ce qui peut exister sur le marché.

Vivement le tricorder du Dr McCoy !… Mais le côté obsur est également présent avec le système de puces sous cutanées sans un contrôle attentif des données qui seront collectées et diffusées.

Un nouveau monde s’ouvre à nous, il est temps de se l’approprier.
La question ! Seriez-vous prêt à prescrire un objet connecté ?

Retrouvez toutes les présentations du Dr Arnaud Depil-Duval ici  https://prezi.com/user/warikaayxoku/

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Chef de service Urgences - UHCD - USS Centre Hospitalier Eure Seine

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retourner en haut de page