French Tech
0

Les interviews e-santé : François Trabelsi, MyBiody Balance

François TrabelsiPour cette première interview publiée sur The Connected Mag, nous avons voulu lier les deux thématiques qui nous animent au quotidien : la transformation digitale et la santé.  Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec François Trabelsi, fondateur de la start-up MyBiody Balance qui commercialise son propre objet connecté de diagnostic et de check-up à domicile.

Après une discussion à bâtons rompus très enrichissante aussi bien sur l’innovation que la esanté, voici un résumé le plus exhaustif possible.

  • Le monde des objets connectés dans la santé est bouillonnant, comment le vivez-vous de l’intérieur ?

Attention, il faut savoir de quoi on parle. Les bracelets connectés, balances connectées et tous ces objets qui cartonnent depuis quelques années ne sont pas réellement des objets connectés de santé. Ils sont bien souvent conçus par des informaticiens, des techniciens, qui n’ont pas de véritable expérience du domaine de la santé.

Techniquement ça fonctionne, vous récupérez de la data, mais cette donnée n’est que très rarement qualifiée. Et si on laisse les utilisateurs interpréter des données brutes cela peut devenir un problème. Si vous prenez plusieurs bracelets connectés différents vous pourrez avoir de gros écarts sur les données biométriques récoltées.

Qui croire ? Comment comprendre ce qui est récolté au quotidien ?

  • Chez MyBiody Balance vous êtes justement à l’opposé de ces objets connectés grand public pas toujours très fiables, car vous venez du domaine médical avant tout.

En effet, MyBiody Balance c’est avant tout une expérience du médical avec la fabrication de capteurs et de dispositifs pour les médecins et professionnels de santé.

Depuis plus de 12 ans Alain Letourneur développe des outils destinés aux professionnels pour réaliser des check up fiables et rapides. Avec MyBiody Balance on s’est associé à ce savoir-faire et à cette expertise de pointe en apportant la technologie moderne de visualisation de ces données pour le grand public : en version web et sur mobile.

Cette connaissance du milieu médical est primordiale pour créer des objets connectés qui ont du sens et une véritable valeur ajoutée dans le domaine santé. Les recherches d’Alain Letourneur dans ce domaine nous donnent plusieurs longueurs d’avance à base d’algorithmes et de fonctions mathématiques complexes pour relier les données biométriques et les 4 éléments qui font notre stabilité : l’eau, le gras, l’os et le muscle.

mybiodybalanceAujourd’hui nous avons plus de 15 programmes d’études en cours avec des grands CHU et professeurs, à la demande de ces derniers, qui se basent sur notre technologie de check-up et de diagnostic quotidien et ce, sur différentes spécialités et pathologies. Une preuve supplémentaire de l’intérêt des professionnels de santé dans cette évolution numérique qui s’impose chaque jour un peu plus.

  • Comment est gérée la data et quels sont les liens possibles avec le médecin traitant ?

Les données sont évidemment privées et à destination uniquement des utilisateurs. C’est la clé pour une application comme MyBiody Balance. Mais évidemment il est possible de partager ses check-up avec un proche ou son médecin.

Pour cela c’est très simple, dans votre compte sur la plateforme vous pouvez facilement entrer l’adresse email de la personne à qui vous souhaitez communiquer vos données. Elle et elle seule sera en mesure d’accéder aux relevés de vos données.

Si vous suivez un régime votre diététicien peut suivre chaque jour facilement l’évolution de votre santé, MyBiody Balance ne saura en aucun cas pour quelle raison vous êtes suivi.

Pour le suivi des personnes âges ou dépendantes ce diagnostic quotidien et à distance peut s’avérer très important.

  • Comment ce type d’objets connectés peut-il s’intégrer dans la relation entre patient et médecin ?

C’est, à mon sens, avant tout une question de culture. Si les objets connectés de santé ont connu un tel essor aux Etats-Unis c’est bien du fait du coût très élevé du système de santé pour un particulier. En analysant plus régulièrement et plus efficacement votre santé vous pouvez prévenir de nombreuses pathologies. Cette dimension prévention est bien assimilée outre-atlantique ce qui donne à la esanté un formidable terrain de croissance et d’expérimentations.

En France nous avons un système de santé qui rembourse très bien la majorité des actes médicaux et de très bons médecins. Cette différence historique et culturelle fondamentale fait qu’il est un peu plus compliqué de s’imposer en France avec une telle technologie, pas toujours bien vue des praticiens. Mais c’est une tendance de fond du moment, la technologie est là et il faut s’y adapter. Des produits comme MyBiody Balance sont bien adaptés à ces évolutions, pour faire changer les mentalités en apportant un service qui change réellement la vie des patients comme des professionnels.

Avec une utilisation régulière de MyBiody Balance l’objectif de santé publique est évident sur des catégories de population à risque, et permettrait également de soulager les professionnels de santé et de désengorger les salles d’attentes pour des rendez-vous parfois inutiles.

  • Justement en parlant de différences culturelles, qu’en est-il de l’accompagnement d’une start-up comme la vôtre en France ? Il y a beaucoup d’initiatives depuis quelques années, comment le vivez-vous de l’intérieur ?

On a aujourd’hui 3 territoires propices à l’innovation et à la disruption : les Etats-Unis bien entendu, mais aussi Israël et la France.

French-tech-2coulL’écosystème #FrenchTech est incroyable de dynamisme et de richesse. Dans la santé mais aussi dans de nombreux autres domaines la France a en ce moment la côte auprès des investisseurs car elle produit de nombreuses sociétés innovantes de haut niveau.

Je suis un serial entrepreneur et j’ai travaillé quelques années outre-atlantique avant de revenir fonder MyBiody Balance. Je ne pensais sincèrement pas trouver un accompagnement d’aussi grande qualité que ce qui est en place aujourd’hui pour les start-up du numérique.

La #FrenchTech est une réalité, pas simplement une opération de communication. L’aide et l’investissement (humain et financier) sont bien réels. Cela permet aux jeunes entrepreneurs d’avoir un cadre et un accompagnement sur mesure pour grandir dans ce monde disruptif sans se perdre en route et en construisant un business viable. Je tiens d’ailleurs à remercier chaleureusement tous les acteurs ministériels et la BPI pour leur écoute et leur disponibilité.

  • Vous étiez présent au CES de Las Vegas cette année avec de nombreuses autres start-up françaises, comment nos jeunes pousses sont-elles accueillies dans cet environnement ?

Comme je vous le disais tout à l’heure la France est reconnue pour son dynamisme dans le domaine internet et mobile parmi les 3 meilleures nations. Cela se ressent forcément sur des grands événements comme celui ci. Le passé d’innovation français joue aussi beaucoup dans cette perception. Les grandes inventions, la révolution industrielle, le cinéma, la Tour Eiffel et l’Exposition Universelle, le rayonnement de la France dans les sciences et techniques n’est plus à démontrer et fait encore rêver nombre d’investisseurs étrangers.

  • Quels sont les objectifs à court et moyen terme du côté de MyBiody Balance ?

Tout d’abord continuer de se développer à l’international et notamment aux Etats-Unis. Les américains sont intéressés par nos produits et nous allons avancer sur ce territoire très important pour une société comme MyBiody Balance.

Nous allons également lancer en 2016 une solution de coaching, intégrée à la plateforme, qui permettra d’entrer en relation avec des médecins et diététiciens directement depuis son compte. Une bonne façon d’avoir des conseils avisés de professionnels de santé qui suivent des données fiables à 95%. Rien à voir avec les régimes des différents docteurs spécialistes du marketing en ligne qui se sont avérés dangereux depuis plusieurs années. Nous travaillons aujourd’hui activement sur cette plateforme pour proposer une expérience fidèle à nos valeurs.

Ensuite évidemment il faut continuer notre travail d’évangélisation auprès des médecins et du grand public. Il est aujourd’hui beaucoup question d’Uber et de cette transformation de l’économie, c’est incontournable, nous y viendrons aussi dans le domaine de la santé connectée. Mais c’est un bon point, il faut savoir s’adapter et tirer profit au maximum de ces évolutions pour changer le monde.

Merci à François Trabelsi pour sa disponibilité et sa franchise dans cet échange qui va plus loin que ces quelques réponses retranscrites. Nous vous reparlerons certainement très bientôt de MyBiody Balance et de l’évolution de son produit et de ses services additionnels. Une pépite made in France (de la conception à la fabrication) qui pourrait bien changer en profondeur notre rapport à la santé.

Pour suivre l’actualité de MyBiody Balance, l’évolution de son offre et le lancement de cette nouvelle plateforme de coaching n’hésitez pas à suivre la start-up sur les réseaux sociaux Facebook – LinkedIn – Twitter – Google+Pinterest – Leur site : MyBiody Balance

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Cometik accompagne les professionnels libéraux dans leur communication sur internet depuis 10 ans. Nous intervenons ici à la croisée de nos expertises, entre numérique et santé, pour une santé innovante et connectée.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retourner en haut de page