Médecine de demain
0

Dr Denormandie « Il faut repenser la formation de nos médecins »

On parle beaucoup d’intelligence artificielle en santé depuis quelques mois. Pour le Dr Philippe Denormandie cela devrait nous inciter à repenser en profondeur le rôle du médecin, et ce dès sa formation initiale. Une révolution comme celle du numérique et de l’accès immédiat à l’information, de la plus futile à la plus scientifique, redistribue les cartes d’une relation médecin/patient qui n’a plus rien à voir avec ce qu’on pouvait connaître il y a encore 10 ans.

Aujourd’hui la frontière entre le professionnel de santé sachant et le patient hier « ignorant », aujourd’hui informé, est de plus en plus fine. Le patient en sait beaucoup plus sur sa maladie et sur son traitement, il doit devenir acteur d’un parcours de soin personnalisé qu’il appelle de ses voeux. Un changement radical qu’il faut, pour le Dr Denormandie, très vite intégrer pour repenser notre système de soin. Pour un patient réellement co-acteur de sa santé.

Cela passe évidemment par une prise de conscience et une modification en profondeur de la formation des professionnels de santé. Car si ils ont peur de se faire « remplacer par la machine« , ces professionnels de santé de demain ont au contraire une vraie carte à jouer dans l’empathie et le suivi de proximité. Avec l’aide des outils performants qui seront les leurs demain.

Un message de pédagogie passionnant qu’il a délivré dans un speed vision très inspirant au Festival de la Communication de Deauville, et sur lequel nous sommes revenus ensuite pour ce nouvel épisode de Regards Connectés.

Partagez :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Passionné par l’innovation numérique et rédacteur pour plusieurs titres en ligne, Thomas accompagne aujourd’hui la communication de ses clients start-ups et grands comptes dans la santé, le sport et la tech.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Un avis ?
Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retourner en haut de page